Le Rendez-vous gourmand est arrivé à Disneyland Paris et se tient du 8 au 24 septembre au parc Walt Disney Studios, à la place de Rémy.

Nous avons été conviés à l'inauguration de cet événement où étaient présents Catherine Powell, la présidente d'Eurodisney, Daniel Delcourt, le directeur adjoint général des opérations, Minnie et Mickey.

On vous fait découvrir cette soirée, les six chalets de l'événement et les offres proposées par Disneyland Paris dans ce petit épisode bonus !

 

Encore un grand merci à Jonathan et à l'équipe de Disneyland Paris pour cet événement ainsi que leur accueil !,

2

C'est la rentrée ! Le soleil nous quitte... ou pas, on retourne au travail ou en cours et on pourrait déprimer, mais il ne faut pas ! Et pour vous aider à ne pas déprimer, voilà le nouveau Rien que d'y penser ! Et comme il faut une double-dose de positivisme, nous sommes ravis d'accueillir pour ce numéro 8 Guillaume du Parcorama ! (N'ayez crainte, tout le contenu de son blog est disponible en français !)

 

Avant l'épisode, on vous apprend que Rien que d'y penser est maintenant sur Stitcher, et on vous rappelle que nous évaluer sur iTunes nous aide beaucoup ! Mettez des étoiles plein nos yeux ! Vous pouvez désormais vous abonner à Rien que d'y penser via n'importe quelle application de podcast via android à cette adresse.

Pourquoi Guillaume nous rejoint ? Pour que l'on fasse ensemble l'état des lieux du fameux « Plan de Réenchantement » annoncé en juin 2015 devant l'état déplorable du resort... Problème qui avait notamment été souligné par Guillaume avec la pétition #SaveDisneylandParis il y a 4 ans.

Alors, où en sommes-nous aujourd'hui ? Disneyland Paris est-il toujours aussi mal en point, ou les très nombreuses réhabilitations récentes font de ce désenchantement un souvenir qui doit être oublié, tant les fondations ont été remises à neuf pour les 25 ans ?

  1. On attaque avec les news, et notamment le Rendez-vous gourmand de Disneyland Paris, l'annonce de Disney Fan Daze, mais où l'on a enfin les premières infos sur les saisons d'Halloween et de Noël !
  2. Le dossier, où l'on se demande si Disneyland Paris a été réenchanté, avec Guillaume de parcorama.com, occupe la majorité de l'épisode, on reprend point par point les réhabilitations majeures qu'ont connu les parcs : Hyperspace Mountain, Star Tours 3D, Big Thunder Mountain, mais aussi les lands en général ! On conclut ensuite en faisant un point global sur la situation actuelle du resort par rapport à celle qui était la sienne à l'époque de #SaveDisneylandParis.(15:50)
  3. Enfin, on termine en parlant du pilote de la nouvelle série Duck Tales... qu'on aimerait voir rapidement débarquer en France ! (1:13:15)

Et oui, c'est un épisode un peu plus long que d'habitude... Il faut dire que le plan de réenchantement était copieux !

On remercie encore une fois Guillaume pour sa participation et ses interventions pertinentes. N'hésitez surtout pas à suivre son Twitter et son blog, c'est de la qualité ! Il a d'ailleurs écrit un article sur les 25 ans et les réhabilitations !

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre sur Twitter où l'on vous fera découvrir en avant-première ce que vaut le Rendez-vous gourmand de Disneyland Paris !

Un 7e épisode riche en contenu où l'on vous parle de l'actu parisienne, du côté parcs de la D23 Expo et de ses annonces majeures pour les parcs américains ainsi que du Disney's Hotel New York The Art of Marvel qui va arriver à Paris, de l'envoutante Forêt de l'Enchantement, un des meilleurs shows de Disneyland Paris, et le Monde de Disney vous donne notre avis sur Cars 3 et Spider-man Homecoming.

Nous vous proposons un concours sur Twitter !

Rendez-vous sur notre Twitter pour un jeu concours vous permettant de gagner des goodies Star Wars !

Et n'oubliez pas notre numéro spécial sur la réouverture et les nouveautés à Pirates des Caraïbes ! 

  1. On attaque avec les news, surtout parisiennes, où l'on revient sur le Tuesday is guest star day, Electroland, les réhabs et malheureusement sur la disparition de Marty Sklar.
  2. On parle ensuite de la D23 Expo et de son très grand nombre d'annonces pour les parcs américains : Gardiens de la galaxie, Tron, Avengers, Mickey & Minnie's Runaway Railway, Star Wars Galaxy's Edge et bien d'autres encore, comme l'arrivée du Disney's Hotel New York The Art of Marvel à Disneyland Paris ou l'hôtel Star Wars de Floride et son concept Disney Vacation 360 (10:05)
  3. La Forêt de l'enchantement, on parle de cet excellent show qui ne dure que deux mois au Chapparal Theater à Disneyland Paris, on vous dit pourquoi c'est un immanquable ! (37:17)
  4. Le Monde de Disney nous emmène tout droit voir Cars 3, et que vaut le nouveau Pixar ? Est-il aussi mauvais que le 2e opus de la franchise de John Lasseter ? naglaglasson donne son avis (44:53)
  5. Enfin, toutes les bonnes choses ont une fin, mais avec Spider-man Homecoming, on nous a surtout promis de ne pas nous raconter une 800e fois le début de l'histoire de l'homme araignée pour son premier film dans le Marvel Cinematic Universe. Est-ce que ça en suffit pour faire un bon film ? (49:58)

 

Rien que d'y penser est un podcast partenaire avec IGN France.

Après six mois d'attente et de grands travaux, nos Pirates des Caraïbes vont enfin reprendre le large dans 10 petits jours à Disneyland Paris, et ils le feront totalement dépoussiérés, remis à neuf, dotés de LED, d'un système sonore complètement changé et de nouveaux effets, musiques et personnages issus tout droit des films Pirates des Caraïbes... Jack Sparrow, Barbossa, Davy Jones, Barbe Noire... Ils sont tous là.

Disneyland Paris nous a fait le plaisir de nous inviter à une avant-première presse, en présence des imagineers Laurent Cayuela, WDI Creative Paris, et Bjorn Heerwagen, Senior Show Design & Production Manager, EDLI, que nous remercions pour leur disponibilité.
naglaglasson a pu s'y rendre. Il vous raconte donc toutes les choses qu'il a pu voir : certes l'attraction Pirates des Caraïbes, mais aussi Le Coffre du Capitaine, la boutique avoisinante, et bien sûr, le remplaçant du Blue Lagoon, le très clair Captain Jack's - Le restaurant des pirates.

Est-ce que cette réhabilitation/update répond aux attentes ? Trahit-elle l'attraction originale d'entre autre, X Atencio, la dernière attraction a laquelle a pu participer Walt Disney, qui est décédé avant de la voir terminée ? Tout cela est dans le podcast !

Vous en voulez encore ? Plein de photos et d'infos sont distillées sur Twitter (gros thread !)

 

 

Et le tout présenté dans des jolis "Moments" Twitter :

 

Nous tenons à adresser un grand merci à Jonathan, Mathias, Laurent et Bjorn ainsi qu'à toute l'équipe de Disneyland Paris pour leur accueil ! 

Le sixième épisode régulier de Rien que d'y penser est là. On plonge au cœur de la très riche actualité de Disneyland Paris et des polémiques récentes : vont-ils dénaturer le parc, à force de trop vouloir exploiter les licences des films Disney (Pirates des Caraïbes), Pixar (Toy Story), Lucasfilm (Star Wars) et bientôt Marvel et Pixar ? Quelles limites donner aux licences ? En quoi intéressent-elles tant Disney ? Pourquoi certaines sont oubliées ? Y a-t-il trop d'inertie ?

On fait également un point sur l'avenir du resort, qui s'est maintenant éclairci avec le succès du rachat de tout Eurodisney SCA, et donc de tout Disneyland Paris, par The Walt Disney Company, la maison mère, et des nombreuses rumeurs de développements qui s'en suivent.

Et plein d'autres choses à écouter tout de suite dans Rien que d'y penser, le podcast indépendant de naglaglasson et d'éParcurien proposé avec IGN France !

  1. News : Pirates des Caraïbes, RIP le Blue Lagoon, le bâtiment Nala pour plus de spectacles et de parades, le retour de la merveilleuse Forêt de l'Enchantement, le rachat d'Eurodisney par The Walt Disney Company, la possible arrivée de nouvelles attractions qui semblaient sur la touche, la D23 qui approche...
  2. Le dossier : Disneyland Paris est-il dénaturé par la surexploitation de licences ? Certaines licences sont-elles vraiment surexploitées ? Pourquoi Toy Story est partout ? Marvel, Star Wars, La Reine des neiges, doit-on craindre pour l'âme de nos parcs ? (26:30)
  3. naglaglasson a joué à l'alpha privée de Star Wars Battlefront II, le gros jeu de tir Star Wars de l'année signé Electronic Arts, à venir sur PS4, Xbox One et PC. Corrige-t-il les défauts de son prédécesseur ? Eh bien il semble que oui ! (50:30)

Et le Rien que d'y penser… n° 5 est dans la place ! De grands changements : nous disons malheureusement au revoir à ED92, nos chemins se séparent pour l'instant, mais nous ne fermons pas la porte à une collaboration future. Bonne continuation à eux et merci pour votre aide !

(le programme plus bas !) Lien iTunes : http://itunes.rienquedypenser.com

Et Rien que d'y penser garde son style, son indépendance et sa liberté de ton, mais devient un podcast IGN France, on leur remercie pour leur confiance (les fous) ! Pour l'occasion, nous accueillons un reporter de l'extrême du site : Sylvain Trinel. Il vient nous voir avec des informations et des indiscrétions plein les bras. L'occasion de se poser et de regarder vers l'avenir, vers les 30 ans de Disneyland Paris dans un épisode EXTRA, pour ne rien zapper !

Que nous réserve le futur ? Marvel ? Star Wars Land ? La Reine des Neiges ? Avatar land ? Les Gardiens de la Galaxie vont-ils prendre l'assaut de notre Tour de la Terreur bien-aimée ? Quel avenir pour Tram Tour et Armageddon ? Et Toy Story Mania, dans tout ça ? Que va-t-il se passer si les Jeux Olympiques se déroulent à Paris ? C'est une bonne partie du futur de notre cher resort que nous vous dévoilons aujourd'hui ! Et croyez-nous, rien que d'y penser, ça fait rêver !

N'oublions pas de vous donner le programme !

  1. On commence par les news et les présentations, où l'on évoque notamment la soirée du Nouvel An payante au Parc Disneyland ainsi que les chiffres de fréquentation de la Themed Entertainment Association, et DLP voit rouge...
  2. Comment parler de l'avenir du parc Disneyland et du parc Walt Disney Studios sans évoquer Le Monde de Pandora à Animal KingdomGuardians of the Galaxy – Mission : Breakout à Disney California Adventure et les licences Pixar qui remplacent du steampunk... cette fois à Tokyo Disney Sea, avec Nemo & friends SeaRider (19:15)
  3. Enfin, cessons de tourner autour du pot : Qu'est-ce qui nous attend à Disneyland Paris ? Marvel Frozen Indiana JonesToy Story Mania Soarin' ? Un spectacle Roi Lion ? Plus de Star Wars encore ? De nouvelles saisons ? Des Gardiens de la Galaxie ? Que de questions... Et quid des hôtels, du Disney Village ou des Jeux Olympiques ? (43:50)
  4. Cloturons cet épisode EXTRA avec une critique en bonne et due forme de Pirates des Caraïbes : La Revanche de Salazar ! Nous donnons tous les trois nos avis sur le 5e épisode de la saga de Jack Sparrow... Le navire prend-il l'eau ? Ou ressurgit-il des mers suite à un 4e épisode très décevant ? (1:35:33)

Rien que d'y penser est sur Twitter (plus actif que jamais), iTunes et Podcast Addict.

Suivez également IGN France et Sylvain Trinel, que l'on remercie pour sa visite et sa confiance, ainsi que naglaglasson et éParcurien.

On en parlait pendant l'épisode, et le voici, l'effroyable Dinoland et sa Dino... son Dino-bite !

En dernier goodies, notre nouveau logo !

Votre nouveau numéro de Rien que d'y penser est là ! En retard, mais il est là !

Au programme :

  1. Des news avec un gros point réhab (notamment sur Phantom Manor, Cinémagique et Pirates des Caraïbes), ElectroLand ainsi que sur les résultats financiers du premier semestre !
  2. Star Wars Hyperspace Mountain: Rebel Mission, notre avis sur la nouvelle mouture remplaçant (temporairement ?) Mission 2, le successeur de De la Terre à la Lune et sa grande nouveauté : ses nouveaux trains ! (13:36)
  3. La Star Wars Night à laquelle nous nous sommes rendus, le 5 mai 2017 ! Une soirée qui s'est faite discrète, mais quid de la qualité de l'expérience et du contenu ? On vous dit tout ! (28:25)
  4. Enfin, l'avis de naglaglasson sur Les Gardiens de la Galaxie Volume 2. Confirme-t-il les excellents retours du premier opus et fait-il de la saga une nouvelle licence phare du Marvel Cinematic Universe ? (42:55)

On remercie encore une fois ED92, nos partenaires pour ce nouveau numéro, et on vous dit à très vite, pour un épisode qui s'annonce plein de surprises.

N'oubliez pas de nous suivre sur Twitter @Rienquedypenser et de vous abonner sur iTunes !

Et oui, Disneyland Paris souffle ses 25 bougies ! Que de chemin parcouru, que de bons moments passés dans notre beau resort ! naglaglasson et moi revenons sur ce beau programme avec ED92. Abonnez-vous sur iTunes, Podcast Addict ou via notre RSS. Suivez-nous sur Twitter !

Et 25 ans, ça se fête, alors voici le sommaire de cet épisode spécial 25 ans !

  1. Les décorations des 25 ans, Mickey Présente : Joyeux anniversaire Disneyland Paris et L'Étincelante Valse des princesses. Des 25 ans surprenant.
  2. Enfin une nouvelle parade avec un nouveau style et un dragon ! Notre avis sur la Disney's Stars on Parade ! (12:00)
  3. Que vaut le remplaçant de Disney Dreams!, Disney Illuminations ?  (26:35)
  4. Nous finirons par revenir sur La Grande Célébration des 25 ans du 12 avril 2017 ! (40:45)

 

...continue reading "Épisode spécial ! Les 25 ans de Disneyland Paris : Disney Illuminations, Disney’s Stars on Parade, La Grande Célébration des 25 ans"

Les 25 ans de Disneyland Paris sont arrivés... et nous en parlerons dans un numéro spécial qui sera diffusé le 14 avril ! Mais d'ici là, penchons-nous sur Star Tours L'aventure continue et le film live La Belle et La Bête !

 

 

  1. Les news ! (réouvertures, réhabilitations, nouveaux passeports annuels, Five Guys, petits déjeuners, assemblée générale et investissements) (00:00)
  2. Star Tours - L'aventure continue, son Meet & Greet et leur zone ! : Le meet & greet "Starport" avec Vador, la "disparition" de Star Traders, le X-wing, l'agencement de la zone et la file d'attente de l'attraction, une attraction à elle seule ! (14:02)
  3. L'attraction et l'expérience Star Tours L'aventure continue : 3D, effets, scènes aléatoires et C3PO... Sans oublier le post-show, la boutique qui remplace l'ancien Astroport : Star Traders ! (28:57)
  4. Le Monde de Disney : La Belle et La Bête, le film live de 2017 de Bill Condon avec Emma Watson (43:08)

 

 

Mais en attendant, revenant sur la grosse nouveauté du côté des attractions : le retour de Star Tours enfin dans sa version "L'aventure continue" ! Une réussite ? Quid des réaménagements de la zone ? Et la file d'attente ? Maman, je peux aller voir Dark Vador ?

En plus de Star Tours L'aventure continue, on parle longuement, dans Le Monde de Disney du film live La Belle et la Bête de Bill Condon, film avec au casting Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans, Ewan McGregor, Ian McKellen, Josh Gad, Kevin Kline... Le film vaut-il le coup ? Qu'apporte-t-il de neuf par rapport au dessin animé de 1992 ?
Et bien sûr, on commence avec les news, le lancement des 25 ans, la refonte des passeports annuels et l'Assemblée Générale d'Euro Disney !
Un bon gros programme en perspective !

This is a transcript of our interview with Edith Zemirou, president of the APPAED.

Suite à votre demande, notamment de fans anglophones ! Voici une retranscription de l'interview d'Edith Zemirou, présidente de l'APPAED, effectuée durant le 2e numéro de Rien que d'y penser…

naglaglasson ► nag

éParcurien ► éP

TWDC ► The Walt Disney Company

OPA ► Offre Publique d'Achat

nag : On accueille Edith Zemirou. Bonjour.

Edith : Bonjour.

nag : Vous êtes présidente de l'APPAED, l'Association des Petits Porteurs d'Actions Euro Disney.

Edith : Exactement.

éP : Est-ce que vous pouvez nous présenter l'association ? Pourquoi a-t-elle été fondée…

Edith : L'APPAED a maintenant un peu plus de 5 ans d'existence, elle a été créée par quelques actionnaires, nous étions 5 ou 6 au départ, et nous nous posions des questions, nous voulions comprendre les chiffres que donnaient la Walt Disney Company, et surtout Euro Disney, pour essayer d'avoir plus d'informations.

Nous avons créé cette association qui était également destinée à faire entendre notre voix. Ç'a été créé en novembre 2011.

éP : Revenons en arrière et présentons Euro Disney. C'est une société créée en 1989 et qui est l'exploitant du Resort Disneyland Paris…

Edith : Ce n'est pas tout à fait l'exploitant, Euro Disney SCA est une société qui ne fait qu'avoir des actions et les gérer. L'exploitant est Euro Disney Associés, une société dépendant à 100 % de la Walt Disney Company.

éP : Euro Disney SCA est divisé en 2 parties :

- Les commanditaires, les actionnaires,

- Les commandités, les gestionnaires : Euro Disney Associés, donc la Walt Disney Company.

Edith : En plus d'être commandités, TWDC est commanditaire.

éP : Oui, au début, ils détiennent à peu près 40 % des actions.

Edith : 39 %, oui.

éP : Avant même l'ouverture des parcs, Euro Disney est criblé de dettes et a, très vite, des résultats compliqués : une réussite commerciale, les gens sont attirés par le produit, ils ont des visiteurs, plus de 10 millions la première année, mais un échec financier avec des pertes pratiquement tous les ans. À l'exception d'une belle période de 1995 à 2001 [entre +17 et +45 millions d'euros], puis des résultats retombant dans le négatif à partir de 2002 avec l'ouverture du parc Walt Disney Studios et, hypothèse soulevée à l'époque, soi-disant du 11 septembre, qui aurait eu un impact avec la crainte d'attentats sur la destination…

Edith : Oui, c'est quelque chose de récurent… Les attentats et l'insécurité peut expliquer certaines choses, mais les gros problèmes financiers viennent des investissements ainsi que du parc Walt Disney Studios arrivé trop tôt : le premier parc n'était pas à l'équilibre financier. Mais la convention [signée avec l'état Français en 1987] les obligeait à créer ce parc très rapidement, donc ils l'ont ouvert en 2002.

éP : Et depuis 2002 et cette ouverture, seul 2008 a été rentable, et de très peu [moins de 2 millions d'euros…].

Edith : Exactement, que du négatif.

éP : Pour plus de détails sur l'historique de la destination, de l'entreprise et de ses résultats, on voue renvoie au site de l'APPAED, http://www.appaed.com.

Edith : Absolument, il y a pas mal d'articles, notamment dans la partie historique. Il faut chercher un peu, mais on y trouve beaucoup d'informations.

nag : C'est bien fait, oui. C'est intéressant. Si le côté financier vous intéresse, n'hésitez pas à y faire un tour, on vous le recommande.

Edith : Merci !

éP : J'ai aussi beaucoup aimé le livre de Sébastien Roffat, Disney et la France, les 20 ans d'Euro disneyland, il va jusqu'en 2007-2008, mais il donne beaucoup d'informations intéressantes, beaucoup de détails sur l'historique de la société et des rapports entre Disney, les investisseurs et l'État français.

Edith : Absolument.

nag : Voilà pour le passé. Maintenant, on en arrive en 2011, au moment où vous fondez l'association. Ce qui va nous intéresser, c'est la fameuse OPA menée par TWDC.


éP : Oui, et ça s'est fait en plusieurs étapes menant à l'OPA, selon moi. La première étape est en 2012 avec le rachat de la dette de 1,7 milliard d'euros. La dette était détenue par les banques, Euro Disney devait de l'argent aux banques. TWDC est en quelque sorte allée voir les banques et leur a racheté la dette  : «  Euro Disney me doit de l'argent à moi ». Ceci a eu lieu en septembre 2012.

Edith : Non, les banques sont parties très tôt, en 2008-2009

nag : C'étaient d'autres personnes qui détenaient la dette, donc ?

Edith : Non, c'était uniquement TWDC puisqu'ils ont racheté tout ce qui était aux banques et à la caisse des dépots et de consignations, donc à l'État.

[Edith a commenté le podcast et est revenue sur ce passage : « certaines banques sont sorties du capital assez rapidement et progressivement. En 2012, les dernières banques et la Caisse des Dépôts et Consignations ont été remboursées et leurs créances ont été rachetées par la WDC. »]

Edith : Donc, première OPA en 2014.

éP : Donc oui première recapitalisation.

Edith : Mais une OPA aussi. Une Offre publique d'échange, de retrait, d'achat. Ça s'est déroulé en 3 parties : une recapitalisation qui fait que c'était plus exactement une augmentation de capital, les Petits actionnaires et les gros ont été invités à racheter des actions, à participer, ou à rapporter leurs actions à TWDC.

nag : D'accord. Le principe d'une recapitalisation est donc de remettre de l'argent dans une entreprise ?

Edith : Voilà, remettre de l'argent, « recapitalisation » ou « augmentation de capital » fait qu'il y a plus d'argent et, étant donné que TWDC a amené cet argent, ils ont des actions en échange. Les petits actionnaires sont donc dillués, ils ont moins d'actions par rapport au capital total. [Leur pourcentage d'actions baisse]

nag : Finalement, ils n'ont plus autant leur mot à dire sur l'entreprise, étant donné que la maison mère a une participation de plus en plus importante dans Euro Disney.

Edith : Exactement.

nag : Et le troisième point menant à l'OPA selon éParcurien, c'est la dépréciation d'actifs de 2016, c'est ça ?

éP : Oui, en 2016, les résultats annuels étaient catastrophiques avec une perte de 858 millions d'euros principalement due à une dépréciation d'actifs demandée par Euro Disney. Pouvez-vous nous donner davantage d'informations sur la question ?

Edith : C'est quelque chose qui est légal, à partir du moment où vos actifs, ce que vous possédez, ont une valeur moins importante que la capitalisation boursière, vous êtes obligée de faire une dépréciation. C'est une obligation, qui peut éventuellement amener jusqu'à faire fermer, jusqu'à une cessation d'activité.

C'est pour ça que dans la prochaine Assemblée Générale, il y a une résolution qui demande de voter contre la cessation d'activité. Et à partir de ce moment-là, la compagnie a 2 ans pour remettre ses finances à flot.

C'est pour ça que nous avons maintenant une proposition de TWDC de faire une OPA, de racheter la compagnie et de réinjecter de l'argent.

éP : En résumé, l'OPA propose de racheter chaque action à 2 euros, elles étaient valorisées à environ 1,3€. L'offre est ouverte du 21 avril au 19 mai 2017. On en aura les résultats le 1er juin et elle sera livrée le 5 juin. À partir du 12 juin, la société ne serait plus côtée en bourse, donc.

nag : J'essaie de me mettre à la place de quelqu'un qui aurait du mal à suivre tout ça. Qu'est-ce qui va se passer concrètement ?

Edith : L'OPA, l'offre publique d'achat, consiste à ce que la société qui achète propose d'acheter les actions à un certain prix : TWDC veut acheter les actions 2 € pour obtenir 95 % minimum des actions d'Euro Disney.

nag : Ils achètent donc l'action 2 €, plus que ce qu'elles ne valent, avec comme objectif d'avoir 95 %.

Edith : Oui, parce qu'avec 95 % des actions, ils peuvent demander à ce que l'action soit retirée de la bourse. C'est le minimum.

nag : Ils sont obligés d'avoir 95 %, donc. Et à quoi ça mène, un retrait de la bourse ?

Edith : Les actions n'existent plus, elles ne sont plus côtées, elles ne valent donc plus rien.

nag : Donc qu'est-ce que ça veut dire pour les petits porteurs d'actions ?

Edith : Ça veut dire qu'on nous met dehors, tout simplement.

nag : Et vous le vivez comment ?

Edith : C'est frustrant, décevant. La plupart des membres de l'APPAED sont des fans qui ont acheté des actions pour posséder une partie de la magie, une partie du rêve. C'est très décevant.

nag : Et après une telle OPA, il ne sera plus possible d'acheter une action Euro Disney du tout ?

Edith : Il y a 2 possibilités :

- Soit à la suite de l'OPA, ils ont 95 % et décident donc de retirer l'action de la côte le 12 juin et font une recapitalisation.

- S'ils n'ont pas les 95 %, on passe à une recapitalisation, ils injectent 1 milliard et demi qui seront reconvertis en actions, ils auront donc automatiquement plus de 95 %.

nag : C'est ici que s'arrête, hélas, notre entretien, suite à quelques osucis techniques. On remercie Edith pour sa présence et sa participation. Nous avons eu quelques soucis d'enregistrement.

Pour restituer la fin de l'échange, Edith expliquait que soit TWDC aurait 95 % suite à l'OPA et pourrait mettre un terme à l'action, soit ils réinjecteraient 1,5 milliard d'euros, qui seront convertis en actions et leur permettront d'atteindre les 95 % du capital. Dans tous les cas, ça passera, et ils n'auront plus à rendre de comptes et à faire d'Assemblées Générales. Les petits porteurs avaient de toute façon un pouvoir très restreint. La dernière sera le 31 mars, Edith y sera, plus pour discuter avec d'autres petits actionnaires que pour poser des questions. Après quoi, l'APPAED envisage de faire une association pour les anciens petits porteurs.

Quant aux investissements de TWDC, si a priori ils mettent encore plus d'argent pour faire cette OPA, c'est qu'ils souhaitent investir davantage dans le resort. C'est donc de bon augure pour les investissements.

Nous nous excusons pour ce désagrément et remercions une nouvelle fois Edith pour sa participation.